Maison en bois «Casa Capriata»

En avance sur son temps

Bâtiment: Maison en bois « Casa Capriata »
Architecte: Carlo Mollino
Achèvement: 2014
Conseils techniques: Université technique de Turin, Politecnico di Torino
Superficie: 150 m²
« Mollino expérimentait de nouveaux matériaux et de nouvelles formes. »

Produits objectflor utilisés

L'architecte turinois Carlo Mollino a présenté les esquisses de la « Casa Capriata » en 1954, à l'occasion de la 10ème triennale de Milan, mais la maison n'a été construite que 60 ans plus tard, dans la station d'altitude de la remontée de Weißmatten. Le projet rend hommage à ses esquisses innovantes, de l'architecture à l'aménagement intérieur. Lors de la réalisation, l'accent a été mis sur l'adaptation du concept de Carlo Mollino avec des matériaux modernes, comme le revêtement de sol en caoutchouc Zero.4 d'ARTIGO.

Carlo Mollino était architecte, designer de meubles, photographe et voltigeur. Il a écrit des livres, participé à des courses automobiles et à des compétitions de ski et conçu des voitures de course, des vêtements et des décors de théâtre. À l'occasion de la 10ème triennale de Milan en 1954, il a présenté les esquisses de la « Casa Capriata » : une maison en bois triangulaire comme suspendue, reflétant son travail sur l'architecture traditionnelle du canton du Valais. Des dessins des années 1929 et 1930 illustrent son intérêt précoce pour les maisons en bois dans le Val d'Aoste. Typiquement, Carlo Mollino considérait l'architecture comme une œuvre d'art globale et concevait également l'aménagement intérieur de ses maisons. C'est ainsi qu'il imaginait des équipements - en fonction des projets - et des meubles multifonctionnels.

Pour les meubles et les aménagements intérieurs de ses projets aussi, Mollino expérimentait de nouveaux matériaux et de nouvelles formes. Pour les revêtements de sol, il affectionnait les produits en caoutchouc du fabricant italien Pirelli. Le concept utilisé alors est aujourd'hui un véritable classique : la pastille ronde. Les concepteurs ont discuté avec l'entreprise ARTIGO, fondée par le groupe Pirelli et aujourd'hui connue pour ses revêtements de sol en caoutchouc de qualité supérieure. La pastille ronde existe toujours dans la gamme sous la désignation BS Classic. Toutefois, le revêtement de sol utilisé devait adapter les idées de Mollino à l'air du temps. C'est pourquoi le choix s'est porté sur le revêtement en caoutchouc Zero.4, développé pour ARTIGO en 2007 par le cabinet d'architectes Sottsass Associati.

Un classique réinterprété

Sur la base des pastilles classiques, les designers milanais - toujours sous l'impulsion d'Ettore Sottsass - ont développé un design modifié et réinterprété le classique : du fait de la répartition irrégulière des ronds de différentes tailles, ces pastilles évoquent les marques que peuvent laisser des gouttes de pluie à la surface d'une étendue d'eau. Zero.4 a reçu plusieurs prix, dont l'IF Design Award et le Red Dot Award dans la catégorie Design produit. Dans la « Casa Capriata » construite en 2014 ont été posés près de 150 mètres carrés de Zero.4 de couleur noire. Sa surface dynamique offre une sensation d'espace et s'accorde avec le bois naturel des cloisons et des plafonds. Cette juxtaposition permet de comparer l'œuvre de deux architectes italiens importants du 20ème siècle.

Design et fonctionnalité

Des décors extraordinaires et une gamme de coloris modernes caractérisent les revêtements en caoutchouc du fabricant italien ARTIGO. Mais les revêtements en caoutchouc d'ARTIGO ne sont pas seulement beaux, ils sont aussi de grande qualité sur le plan technique. Ainsi, Zero.4 est par exemple protégé par un traitement de surface TXL et de ce fait facile à entretenir. Grâce à la post-vulcanisation, la densité est accrue et la résistance de la surface améliorée. La surface des revêtements de sol présentant une faible porosité, les sols se salissent moins vite et sont plus faciles à nettoyer. Cela permet de réaliser des économies car tout au long du cycle de vie, le nettoyage nécessite moins d'eau, de détergent et d'énergie. Sur le plan du développement durable aussi, le revêtement Zero.4 reste dans l'esprit de la « Casa Capriata ».

Autres projets

Tout afficher
L’école Prälat-Diehl, à Groß-Gerau

De quelle architecture ont besoin les écoles pour que les élèves puissent mieux apprendre ? Le nouveau bâtiment de la section lycée de l’école...

Plus
Bâtiment administratif de Trilux, Arnsberg

Un réaménagement plus rapide grâce au sol design SimpLay d’objectflor

Plus
Fitness First « My Zeil », Francfort

Un design sportif avec le sol en caoutchouc et le sol design d’objectflor

Plus